À propos

 

 

 

Le KW Institute for Contemporary Art, la Sharjah Art Foundation, le Goethe-Institut Marokko, ThinkArt et Zamân Books & Curating ont conçu The School of Casablanca, un projet collaboratif autour de l’École des beaux-arts de Casablanca et les stratégies innovantes mises en œuvre dans les domaines pédagogique et artistique à partir du début des années 60 au Maroc.
Commencé en 2020, ce projet se poursuivra jusqu’en 2024.

The School of Casablanca met en lumière un moment charnière de l’histoire de l’art au Maroc, considéré aujourd’hui comme un mouvement capital de l’âge postcolonial.
Après l’indépendance du Maroc en 1956, une nouvelle conscience civique émerge, dans laquelle artistes et intellectuels reconsidèrent leur fonction sociale et leur visibilité dans la sphère publique. L’artiste devient le producteur d’un projet social et culturel où l’art est appelé à être un espace de connaissances et d’expériences partagées. L’École des beaux-arts de Casablanca deviendra le lieu qui cristallisera le développement de ces idées et des pratiques qui leur sont associées. S’inspirant et réinterprétant le Manifeste du Bauhaus, l’école mettra en œuvre une pédagogie faisant le lien entre l’art, l’artisanat, le design et l’architecture dans le contexte local.

Reprenant à son compte cet engagement au lendemain du centenaire du Bauhaus, cette nouvelle collaboration aspire à réfléchir l’héritage de l’École des beaux-arts de Casablanca à l’aune de la pensée contemporaine. Ceci est important dans le contexte marocain d’abord, mais aussi dans le cadre d’une réflexion sur les outils méthodologiques et l’autocritique en occident.

À travers une programmation multiple, the School of Casablanca revisite et renouvelle la radicalité des idées et des actions du groupe d’individus qui ont façonné l’école historique à son apogée (1964–1969), et puise dans l’esprit d’expérimentation, de prise de position, d’organisation et de construction communautaire organiques incarnée par la célèbre revue culturelle marocaine, Souffles. Iconique et avant-gardiste, cette revue, fondée en 1966 par Abdellatif Laâbi, Mostafa Nissabouri and Mohammed Khaîr-Eddine a collaboré avec l’École des beaux-arts de Casablanca. Interdite par les autorités en 1972, la revue était un espace de rencontre remarquable pour les artistes marocains et internationaux, pour les poètes, les peintres, les réalisateurs de cinéma, les gens de théâtre, les intellectuels et activistes culturels.

The School of Casablanca est commissarié par Hoor Al Qasimi, directrice, Sharjah Art Foundation; Krist Gruijthuijsen, directeur, KW Institute for Contemporary Art, Berlin; Salma Lahlou, commissaire indépendante et directrice, ThinkArt, Casablanca; Inka Gressel, directrice, ifa-Galerie, Berlin and Alya Sebti, directrice, ifa-Galerie, Berlin (Congé de maternité).

Le projet comprend des résidences de recherche, des programmes publics, une archive digitale et une exposition itinérante de travaux inédits par les résidents ainsi qu’une exposition historique des œuvres des artistes de l’École des beaux-arts de Casablanca.

Résidences
Le programme de résidence invite six participants à mener des recherches et des travaux de terrain dans la ville de Casablanca (septembre 2020 – septembre 2022). Les résidences fourniront un terrain expérimental local à la pratique de chaque résident et à l’étude approfondie de l’histoire de l’École des beaux-arts de Casablanca dans une perspective contemporaine. Elles permettront aux participants d’examiner des questions allant de – Qu’est ce qui a été réalisé par l’école dans le développement de pratiques innovantes dans les domaines de la pédagogie, de la production artistique et de l’exposition ? Quels enseignements peut-on tirer de l’héritage de l’école? Que pouvons-nous bâtir à partir de ces enseignements, comment le faire et aller au-delà de cet héritage ? – à – comment The School of Casablanca peut-il contribuer à l’émergence de nouvelles pratiques artistiques ainsi qu’à la production et à la circulation des savoirs ?

Programmes publics
The School of Casablanca offrira des programmes et des activités à destination du public casablancais et au-delà, et mettra en place une dynamique inédite pour dialoguer avec les idées historiques de l’Ecole des beaux-arts de Casablanca. Les résidents créeront également un environnement propice à l’expérimentation de nouvelles façons d’appréhender l’archive, l’espace public, l’art, le design ainsi que leur fonction sociale aujourd’hui.

Archives numériques
Le projet comprendra la numérisation des archives de l’École des beaux-arts de Casablanca (C.A.S.A. – Casablanca Art School Archives), portée par Zamân Books & Curating. Ces archives constitueront le premier jalon d’une plate-forme en ligne plus large, qui hébergera une collection de textes et corpus de travail issue des modernités du Sud, à commencer par CASA. Cette ressource sera accessible à tous dans le monde entier avec les informations d’identification requises.